Site rencontre ashley madison, Le site de rencontres adultères Ashley Madison piraté - Le Point

site rencontre ashley madison

А можно мне повидать. - спросил Бенджи. - Нет, Бенджи, нет еще, - отозвалась Эпонина, - она пока отдыхает. - Октопауки проявили истинное великодушие, не так. - спросил Патрик.

Depuis hier, ils vivent plus ou moins dans l'angoisse. Près de 40 millions d'internautes, principalement des Américains et des Canadiens, tremblent de voir exposées en public leurs infidélités secrètes.

femme de rencontre tunisienne

Sous le nom de The Impact Team, les pirates menacent, dans site rencontre ashley madison message posté en ligne, de révéler le profil et les fantasmes sexuels de 37 millions d'utilisateurs. En échange, ils ne demandent pas d'argent site rencontre ashley madison exigent tout bonnement la fermeture d'AshleyMadison.

site rencontre ashley madison

Ce n'est pas la première fois que des hackers s'emparent de données personnelles, mais cette attaque semble être "un désastre Car il ne s'agit pas seulement du vol d'adresses ou de numéros de carte de crédit. Les gens qui fréquentent AshleyMadison.

site de rencontre amicale paris rencontres littéraires la baule

Ayez une aventure! Avid Life Media ALMla firme canadienne qui détient AshleyMadison, possède également d'autres sites, comme Cougar Life pour les femmes à la recherche d'hommes plus jeunesqui n'ont pas été inquiétés par les hackers.

site rencontre ashley madison

En revanche, le site EstablishedMen. Un risque pour la protection de la vie privée Le combat des hackers n'est pas seulement moral, il vise également à dénoncer les pratiques d'ALM, peu respectueuses, selon eux, de la vie privée. ALM promet en effet de détruire toutes les données personnelles et l'historique du client moyennant 19 dollars.

site rencontre ashley madison

Une pure escroquerie, clament les hackers. Les données restent en fait dans les serveurs de l'entreprise.

QUAND UN SITE DE RENCONTRE EXTRACONJUGALE SE FAIT HACKER

Ce prétendu service "a rapporté à ALM 1,7 million de dollars en Ironiquement, même si les pirates prétendent les défendre, ils n'ont guère de respect pour les consommateurs. Cette attaque se produit moins de deux mois après que des hackers se sont emparés des informations confidentielles de plus de 3,5 millions de clients d'un site rencontre ashley madison site de rencontres, AdultFriendFinder.

Il faut dire que les bases de données de ce genre site rencontre ashley madison site sont une proie rêvée pour les cyberpirates, qui peuvent les utiliser comme moyen de chantage. Une mine d'information pour les avocats spécialisés en divorce Noel Biderman, le patron de ALM, a laissé entendre que l'auteur de l'attaque pourrait être un ex-employé de l'entreprise.

site rencontre ashley madison site de rencontre moins de 25 ans

Dans un communiqué, il déclare : "Nous site rencontre ashley madison excusons de cette intrusion criminelle Le monde actuel a montré qu'aucune société en ligne n'était à l'abri du cybervandalisme, Avid Life Media étant seulement la dernière parmi beaucoup d'autres qui ont été attaquées, malgré des investissements dans les toutes dernières technologies en matière de sécurité.

Pour le moment, nous avons été capables de sécuriser nos sites et de fermer les points d'accès non autorisés. Les seuls qui se félicitent, ce sont les avocats spécialisés en divorce, ravis de cette mine d'information potentielle.

Celui-ci affirme avoir volé des données personnelles sur la base de données d'utilisateurs du site, et menace de publier beaucoup de noms d'utilisateurs inscrits ainsi que d'autres données personnelles si le site n'était pas fermé immédiatement. Site rencontre ashley madison cause de la politique du site qui est de ne pas supprimer les données sur ses utilisateurs, dont leur état civil, leur adresse, leur historique de recherche et leurs numéros de carte de crédits, beaucoup d'inscrits ont eu peur d'être humiliés [22]. Le 20 juilletle site précise que les mesures pour sécuriser Ashley Madison ont été adoptées en fermant les points accès non autorisés [23].

Lire Aussi